Retour à la page d'accueil de 12 Rounds

Hakimi dernière recrue de l'équipe Hakimi boxera le 21 mai au Spiroudôme

Farid Hakimi : le petit dernier…

 

Dernier arrivé dans l’écurie d’Alain Vanackere, Farid Hakimi, le champion de Belgique des super légers, n’est pas le moindre.

Le Montois, d’origine algérienne, ne manque pas d’ambition et c’est pour cela qu’il quitte Eric Capossela pour rejoindre le team Vanackère où, bien entouré, il veut boxer au plus haut niveau.

« Attention, confie-t-il, je ne suis pas en froid avec Eric qui m’a beaucoup donné,  mais si je voulais progresser je devais quitter mon club et viser plus haut, avoir des possibilités à un autre niveau et en Belgique seul Alain pouvait me l’offrir. Il possède une équipe bien structurée et, surtout, il organise de grandes soirées, d’envergure internationale, qui attirent la toute grande foule. Je fais de la boxe et espère pouvoir y gagner ma vie . Je suis encore sous contrat avec Eric jusqu’en septembre,  mais après je passe sous la direction d’Alain. »

Devenu champion de Belgique après seulement 5 combats professionnels, face à El Hamwi, Farid n’a connu qu’une seule défaite en 8 combats, mais il la conteste et n’est pas d’accord avec le pointage. « C’est vrai que mon adversaire s’est montré plus actif, mais il ne me touchait pas alors que moi je marquais constamment des points. Oui, cette défaite imméritée me reste toujours en travers de la gorge. »

Bien que passé dans une écurie bruxelloise, le Borain continue à s’entraîner dans son coin, à Frameries ou à Wasmes, où il trouve de bons boxeurs, mais il lui arrive aussi de pousser jusque la capitale voire à Dinant, où il suit aussi les conseils d’ Arman Soukasyan, l’ami et professeur d’Alex Miskirtchian. « C’est un super entraîneur, je progresse avec lui mais aussi en mettant les gants avec des gars plus lourds ou plus légers que moi, cela me permet de diversifier ma boxe. »

Il ne sait pas grand-chose de Gogozevic son adversaire du 21 mai au spiroudôme de Charleroi, mais il sait que ce sera un rude morceau car, avec son manager, ils ont décidé de mettre les bouchées doubles pour atteindre rapidement des combats significatifs. Il n’est quand même pas champion de Belgique pour rien…

Jean-François LAVERDISSE

Réserver vos places
Fermer
 
 
 
 
 

Par l'encodage de ses données et l'envoi du présent formulaire, l'utilisateur du site Internet reconnaît avoir pris connaissance et accepté nos avertissements et conditions.

(* = champ obligatoire)