Retour à la page d'accueil de 12 Rounds

Interview « en douze coups » de Bilal Ben Sidi…..

1) Bonjour Bilal, peux-tu te présenter à nos lecteurs et nous raconter ton parcours sportif ?

Bilal : Je me prénomme Bilal Ben Sidi, j’ai 28 ans, j’ai fais mes débuts très tôt, dès l’âge de quinze ans, je faisais mes premiers pas dans la boxe et vers 21 ans j’ai participé à mes premières compétitions. En tant qu’amateur, mon palmarès comporte quinze combats, onze victoires et quatre défaites. J’ai remporté le titre de Vice Champion de la Ligue Flamande, Champion de Belgique et Champion de Hollande du Sud. Je suis un fervent passionné de sports de combats, toujours à la recherche de sensations fortes.

2) Qu’est ce que la boxe a changé dans ta vie et pourquoi ce choix ?

Bilal : La boxe c’est ma vie, mon exutoire, ma passion, elle m’a appris la rigueur, la discipline, une bonne hygiène de vie, le gout du challenge, l’envie de me surpasser, d’aller au bout de mes objectifs, elle met en exergue toutes les valeurs saines de respect, d’humilité, le respect de soi-même et d’autrui, c’est un véritable art de vivre.

3) Quel titre aimerais-tu décrocher et quels sont tes objectifs à venir ?

Bilal : Le rêve de tout boxeur, j’aimerais faire partie de l’élite, décrocher un titre national, boxer à travers le monde, mais surtout prendre du plaisir et gagner. Actuellement, je poursuis mon parcours, je suis particulièrement régulier dans mes entrainements, je prends de l expérience, j’apprends à être efficace, à porter le coup qu’il faut, à affuter ma boxe et mon physique. Pour ce qui est des objectifs à venir, en véritable tandem indissociable avec mon manager, Alain Vanackere, avec sa grande expérience, je suis en pleine confiance pour l’avenir de ma carrière.

4) Ton rêve de boxeur a-t-il engendré des sacrifices ?

Bilal : Je vis pleinement ma passion, mon aventure, avec la « team » (ils se reconnaitront) les bons moments passés ensemble, notre complicité me permettent de faire la différence sur le ring, mais je n’ai jamais l impression de faire des sacrifices, bien au contraire, je profite de chaque instant avec intensité.

5) Parles-nous de tes points forts, comment fais-tu pour t’améliorer et combien d’entrainements suis-tu par semaine ?

Bilal : J’essaie d’être le plus régulier et discipliné possible, j’ai une routine de six entrainements par semaine à laquelle je me tiens, la partie technique boxe est orchestrée par Tony Efomi mon coach depuis mes débuts. En ce qui concerne mes préparations et ma condition physique elles sont gérées par Jonas Wallens. La boxe est un sport d’individualité, mais j ai cette grande chance de faire partie d’une team au sein de laquelle nous sommes très soudés, nous nous soutenons les uns les autres, il y a une dynamique de travail positive, un esprit d’équipe, une grande solidarité, c’est un peu ma seconde famille.

6) Contre quel boxeur aurais-tu aimé combattre ? (ancien ou actuel) et pourquoi ?

Bilal : Il n’y a aucun boxeur en particulier contre lequel j’aurais aimé combattre, car si je les admire c’est bien parce qu ils sont les meilleurs, car ce sont ces noms là, ces légendes qui ont élevé la boxe au firmament. (Ali, Hagler, Jones Junior ect..)

7) Si tu n’avais pas été boxeur, qu’aurais tu aimé faire ?

Bilal : J’aurais aimé travailler avec les jeunes, les accompagner dans leur épanouissement, à l’image de tous ceux qui m ont permis de vivre, l aventure qui est la mienne aujourd’hui, je souhaiterais à mon tour, pouvoir leur permettre d’avoir les mêmes opportunités.

8) Quel combat de ta carrière, jusqu’à présent, t’as le plus marqué ?

Bilal : Mon premier combat professionnel, qui fut le début d’un nouveau chapitre de ma vie de sportif, le passage à un niveau supérieur de ma carrière de boxeur.

9) Quelles sont pour toi, les compétences et les qualités nécessaires pour devenir boxeur ?

Bilal : Du cœur, de la volonté, de la détermination et du courage.

10) Tu as un gant magique, y a-t-il qq chose que tu aimerais changer dans la boxe belge ?

Bilal : Elever la boxe belge au même niveau médiatique que le football et en faire un sport national de premier plan.

11) Comment ta famille vit-elle ta carrière de boxeur ?

Bilal : Ils me sont essentiels, ma famille, ma femme, me soutiennent, m épaulent, m encouragent et me donnent l envie de me dépasser, d être à la hauteur de l’espoir qu’ils portent à mon égard.

12) Bilal, en conclusion à cette interview, qu’aimerais-tu ajouter ?

Bilal : Je souhaiterais remercier mes coachs, mon manager, La Team : Ryad Merhy, Hervé Hubeaux, qui sont mes sources de motivation, de dynamisme et de bonne humeur. Un tout grand merci également à Howard Agency, pour son suivi, son soutien, sa confiance et qui associe son image à mon projet sportif.

MF Vandendaele.

Réserver vos places
Fermer
 
 
 
 
 

Par l'encodage de ses données et l'envoi du présent formulaire, l'utilisateur du site Internet reconnaît avoir pris connaissance et accepté nos avertissements et conditions.

(* = champ obligatoire)